LE SESAME

La conduite de la culture de sésame pour la production des graines est connue depuis fort longtemps, elle constitue une des cultures spécifiques de la région du Tadla-Azilal. Cette culture pratiquée en dérobé dont le cycle est court représente une source importante dans le revenu des agriculteurs

text

La superficie moyenne au cours des 5 dernières années est de l’ordre de 1039 Ha connaissant des fluctuations en fonction des conditions climatiques et du marché.
Pour la campagne 2013/14, la superficie a atteint 1110 Ha, ce qui représente près de 68% d’augmentation par rapport à l’année précédente

* Production 

La production du sésame a connu des variations ces dernières années en atteignant un optimum de 2400 T en 2007.
La production moyenne au cours des 5 dernières années est de 828 T.

* Rendement

Les rendements obtenus varient entre 0,53 T/Ha et 0,96 T/Ha avec une moyenne de 0,80 T/Ha.

* Variétés

La culture du sésame est dominée par l’utilisation de la variété locale « Blonde de Marrakech » qui est adaptée aux conditions de la région.

* Potentialités

  • Conditions climatiques de la région favorables pour la production du sésame ;
  • Possibilités d’extension de la superficie plantée ;
  • Production importante;
  • Conditions favorables pour l’investissement (extension de la superficie plantée, création des unités d’emballage et de conditionnement…).

*Contraintes

  • Utilisation des techniques de production rudimentaires (fertilisation non raisonnée, traitements phytosanitaires non maîtrisés…) ;
  • Absence d’utilisation des semences sélectionnées ;
  • Manque d’organisation du secteur de commercialisation ;
  • Manque d’unités industrielles de valorisation dans la région.
  • Manque des organisations professionnelles (associations et coopératives) pour les producteurs;
  • Absence d’un label spécifique à la région.