Les études

A. Etudes réalisées

  • Etude d’exécution des réseaux d’irrigation dans les périmètres de PMH sur un linéaire de 45 Km ;
  • Etudes et diagnostic des réseaux faisant ressortir 407 Km de canaux à remplacer etréhabiliter des canaux principaux pour un montant d’investissement d’environ 360 MDH ;
  • Etude de réhabilitation des réseaux d’irrigation en Grande Hydraulique sur un linéaire de 124 Km ;
  • Etude de faisabilité pour la reconversion à l’Irrigation localisée dans Le périmètre des Béni Moussa sur une superficie d’environ 50 000 Ha;l’Objectif était le choix des secteurs favorables pour la reconversion en prenant en considération les critères suivants:
    • Hydrauliques: Exigence d’une dénivelée entre le secteur et la source d’alimentation pour concevoir un réseau sous pression sans recourir au pompage;
    • Fonciers: La taille et le statut de propriété;
    • Agronomiques: Concerne les types de spéculations pratiquées;
    • Socio-économiques: le niveau d’éducation des exploitants et le degré d’organisation des agriculteurs ;
    • Etat du réseau: le degré de dégradation des canaux ;
    • Salinité de la nappe: La qualité des eaux souterraines.

Le résultat de cette étude est la sélection d’environ 22 000 ha dans les Béni moussa de l’ouest à reconvertir sans recourir à l’énergie onéreuse par pompage, en exploitant une dénivelée assez importante.

  1. Travaux des adducteurs et des réseaux de distribution ;
  2. La filtration ;
  3. Les équipements ;
  • Les études de faisabilité de la deuxième tranche ont été lancées pour une superficie d’environ 12 000 ha;

B. Etudes en cours :

  • Les études d’exécution de la deuxième tranche sont en cours de réalisation;
  • Les études d’un bassin de 26 ha servant pour la régulation hydraulique sont aussi en cours.

C. Etudes programmées :

  • Les Prestations de services pour la réalisation des études d’avant projet détaillé et DCE en vue de la mise en place d’un système de télégestion des secteurs bénéficiant de la  reconversion collective à l’irrigation localisée dans le périmètre du Tadla;